Rechercher dans ce blog

mardi, décembre 31, 2013

422- QUENELLE et QUENELLE ET DEMIE


 Note préliminaire (comme le mot de celui qui a tant peur qu'on lui cogne dessus avant de l'avoir entendu) : Note préliminaire nécessaire dans cette société où les responsables politiques en exercice (et beaucoup d'autres dans l'opposition) fonctionnent et décident selon qu'ils ont affaire à tels groupes de citoyens français ou bien à tels autres; selon qu'ils traitent de tel pays ou région, telle religion ou telle autre, tel passé ou tel autre....


Note préliminaire donc: Il ne s'agit nullement pour moi ici de prêter le flanc et approuver certains propos (certains) à la limite de l'inacceptable ou bien carrément inacceptables émanant de quelque humoriste soit-il, qu'il se nomme Dieudonné ou membre de l'islamophobe Charlie Hebdo
(lire: http://www.lemag.ma/Un-ancien-journaliste-de-Charlie-Hebdo-denonce-la-nevrose-islamophobe-de-l-equipe-du-journal_a78008.html).
Non, il s'agit simplement de montrer comment, jusqu'au plus haut sommet de l'Etat (y compris le président de la République), la quasi-totalité du service politique (ET MEDIATIQUE !!) se met au garde-à-vous pour dénoncer les "dérapages" (la quenelle de Dieudonné). Et c'est tant mieux si tel est le cas. 
Mais là où le bas blesse, c'est lorsque ces mêmes responsables politiques (ET MEDIATIQUES) font la sourde oreille, déforment, font mine de se déchirer.... pour mieux étouffer l'affaire lorsqu'elle concerne d'autres groupes ethniques (disons-le: LES MUSULMANS). Lorsqu'ils sont stigmatisés, insultés... Il y a bien un puissant lobby qui agit derrière où aux côtés de ces décideurs et faiseurs de beau-temps pour qu'il y ait ainsi clairement en France républicaine et laïque ce 2 ou 3 poids, ce 2 ou 3 mesures.

Alors, rigolons encore de leur fébrilité soudaine, en cette chaotique fin d'année 2013, et que vive la Quenelle !

La Quenelle ou la meilleure blague de l'année 2013. La Quenelle anti-système affole-t-elle l'Etablissement (nos Gouvernants si vous voulez) à ce point ?
Vive la Google Quenelle. A vous, Quenellez quenellez ! (et, en dessert:  http://www.palestine-solidarite.org/analyses.philippe_alain.281213.htm) 

Ce soir, en guise de repas de réveillon, formulez des voeux par kilos en ingurgitant autant de quenelles que vous pouvez !




























 
-->
Samedi 28 décembre 2013

C’est sous la forme d’un communiqué de presse que Manuel Valls glisse une belle quenelle à Dieudonné. (1) Prenant la défense de 2 journalistes pourtant encore bien vivants, il dénonce les attaques insupportables contre les victimes de la Shoah et affirme sa volonté d’interdire les spectacles de l’humoriste.

Valls, attaché de manière éternelle à Israël

Entre Manuel Valls et Israël, c’est une longue histoire d’amour. Dieudonné l’a donc bien cherché. Il n’avait qu’à se renseigner.
En effet, Valls n’est pas attaché de manière éternelle à la France, ni même à l’Espagne. Il est attaché de manière éternelle à Israël. Le 17 juin 2011, alors qu’il vient tout juste de se porter candidat aux primaires socialistes avec le score extraordinaire qu’on connaît (5%), il déclare sur une radio: « par ma femme, je suis lié de manière éternelle à la communauté juive et à Israël, quand même… » (2)
Entendre publiquement Manuel Valls, l’apôtre de la laïcité, Manuel Valls,  à l’époque élu de la République, aujourd’hui ministre de l’intérieur et des cultes afficher sa préférence pour une religion au détriment des autres, c’est quand même assez ahurissant.
Imaginez un ministre français déclarer aujourd’hui : « par ma femme je suis attaché de manière éternelle à la communauté musulmane et à la Syrie». Ou encore « Par ma femme je suis attaché de manière éternelle à la communauté chrétienne et au Vatican ».
Vous parlez d’une quenelle ! Toute la gauche bien-pensante lui tomberait dessus et exigerait sa démission immédiate au nom des valeurs de la laïcité. Là, non. Rien, ça ne gène personne. Sauf peut-être Manuel Valls lui-même qui s’efforce depuis cette date de faire disparaître la vidéo.
videoin: Oumma.com
(Selon des sources, Emmanuel Valls ferait tout pour supprimer cette vidéo encombrante..... mais, n'est-il pas trop tard?)



Et oui, pour tous ceux qui ne l’ont pas encore compris, en France socialiste, les religions n’ont pas toutes le même poids. Rire de l’une ou à l’autre n’a donc pas les mêmes conséquences. L’Islam à droit à sa loi anti-voile, uniquement dirigée contre les femmes musulmanes. La religion chrétienne, elle à droit à une répression farouche, avec des gazages d’enfants, des arrestations arbitraires, des garde-à-vue, y compris de prêtres. (3)

La religion juive, elle, va avoir droit à sa loi anti-humoristes.

Valls, 1er humoriste de France

A défaut de lutter efficacement contre la délinquance, les vols et les violences, le ministre de l’intérieur veut lutter contre les humoristes.
Et si c’était pour prendre leur place ?
Depuis qu’il est ministre de l’intérieur, le bilan de Manuel Valls est catastrophique (4). Jugez plutôt : atteintes à l'intégrité physique: +2,9%, dont violences sexuelles : +10,4%, atteintes aux biens : +3,5%, dont cambriolages : +9,3%, infractions économiques et financières : +5,9%.
Dans la rubrique comique, les socialistes sont champions et la concurrence est rude pour Valls. On a eut droit à Jérôme Cahuzac, ministre socialiste du budget, chargé entre autres de la lutte contre la fraude fiscale qui possédait un compte en Suisse. Il est aujourd’hui mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale.
On a eut droit à l’affaire Léonarda. Une adolescente de 15 ans qui tient en haleine toutes les télévisions françaises et provoque une sortie hilarante de Hollande qui invente le dégroupement familiale. Tu peux revenir en France, mais pas tes parents. Ton avenir ou ta famille, tu dois choisir. Même Harlem Désir, 1er secrétaire du parti socialiste, ancien président de SOS Racisme en rigole encore,… jaune.
Et maintenant on a Manuel Valls. Ministre de l’intérieur, 1er flic de France qui ne connaît pas la législation française.
Interdire les spectacles d’un humoriste, c’est possible… dans les dictatures. Pas encore en France. Les mairies qui se risquent à interdire les spectacles de Dieudonné sont condamnées par la justice. Pour interdire un spectacle, il ne suffit pas d’appeler cela une réunion publique comme le fait notre candidat comique, il faut aussi démontrer le trouble à l’ordre public. C’est là qu’interviennent les amis de Valls, vous savez, ceux à qui il voue un attachement éternel.

Klarsfeld appelle à troubler l’ordre public

Arno Klarsfeld, ex petit-ami de Carla Bruni, ex président de l’OFII (Office Français de l’Immigration et de l’Intégration), ex soldat de Tsahal, l’armée israélienne vient au secours de Manuel Valls.
Dans une déclaration télévisée, il rappelle au petit Manuel la loi et appelle tout simplement à des manifestations destinées à troubler l’ordre public devant les salles de spectacles de Dieudonné. (5)
« Les bases légales c’est un trouble à l’ordre public et l’ordre public ne peut être troublé que si des gens manifestent pour dire: on n’en peut plus ».
Valls, appuyé par Klarsfeld qui lui donne le mode d’emploi, est donc en train de fabriquer un climat de guerre civile autour d’un homme et d’un geste.
A Lyon, des « justiciers de la communauté juive » ont traqué sur internet 4 auteurs de la quenelle. Ils ont pris d’assaut un restaurant en lançant du gaz lacrymogène sur les clients pour tenter d’attraper un des auteurs du geste controversé. Repoussés par la sécurité, ils ont attrapé un homme le lendemain, frappé et l’auraient séquestré dans le coffre d’une voiture (6)
Le 26 décembre, à la FNAC des Ternes, la LDJ (Ligue de Défense Juive), organisation considérée comme terroriste et interdite aux Etats-Unis et en Israël, manifestait contre la vente de billets pour le spectacle de Dieudonné.
Voilà, la boucle est bouclée. On ne peut pas interdire les spectacles de Dieudonné, donc on va provoquer les conditions d’une interdiction. Un peu comme les flics en civil qui cassent des vitrines pour ensuite interpeller à la pelle et dénoncer la violence des manifestants. Rien de nouveau en Hollandie, vous me direz. Sauf que cette fois, ça va beaucoup trop loin.

La déclaration de Valls intervient le lendemain des chiffres catastrophiques du chômage qui démontrent l’incapacité du gouvernement socialiste à nous sortir de la crise économique et dans laquelle ils nous enfoncent un peu plus chaque jour.
Dormez tranquilles bon peuple de France, en cette fin 2013, la priorité des priorités c’est de faire taire un humoriste. Pour le chômage et la crise, revenez plus tard.
Tenez, prenez là cette quenelle, vous la sentez bien ? Spéciale dédicace de Valls, Cahuzac, Strauss-Khan et tous ces socialistes liés de manière éternelle à la France.

(1) w.interieur.gouv.fr/Actualites/Communiques/Condamnation-des-propos-racistes-et-antisemites-de-Dieudonne-M-BALA-M-BALA"> http://www.interieur.gouv.fr/Actualites/Communiques/Condamnation-des-propos-racistes-et-antisemites-de-Dieudonne-M-BALA-M-BALA





La Quenelle ou la meilleure blague de l'année. La Quenelle anti-système affole-t-elle l'Etablissement (nos Gouvernants si vous voulez) à ce point ?

Vive la Google Quenelle. A vous, Quenellez quenellez !

In : http://www.palestine-solidarite.org/analyses.philippe_alain.281213.htm

MAIS, A LIRE AUSSI CES IMPORTANTS POINTS DE VUES, ICI:

http://www.rue89.com/2013/12/30/antisionisme-antisemitisme-dieudonne-oblige-a-clarification-248671


L'IMAGE CI-DESSOUS EST ABJECTE. JE LA DENONCE AVEC FORCE ET SANS AMBIGUITE TANT ELLE S'INSCRIT DANS LA HAINE :



---------------- 

De la quenelle, de Dieudonné et de la liberté d'expression 
par Akram Belkaïd, Paris
En décembre 2006 - sept ans déjà ( !) - j'ai publié dans ces mêmes colonnes une chronique à propos de la cause palestinienne et de ses faux sympathisants (*). J'y expliquais, entre autre, que l'engagement, la solidarité et l'empathie pour un peuple martyrisé et privé de ses droits par Israël ne justifie en rien que l'on s'acoquine avec des négationnistes, des nazillons et des antisémites patentés. Voici un extrait de cette chronique : «il y a des mains tendues auxquelles il ne faut pas répondre à moins de souiller ses propres convictions. Ni Dieudonné - qui a serré celle de Le Pen - ni l'écrivain Marc-Edouard Nabe - pour qui un Beur qui n'a pas recours à la violence est un «collabeur» - ni encore l'essayiste Alain Soral (…) ne sont les amis des Palestiniens ou des Libanais. Ils peuvent critiquer Israël et les Juifs autant qu'ils le souhaitent : ils n'ont pas à faire partie de notre famille».
 
Aujourd'hui, je n'enlèverai aucun mot à ce texte. Surtout à l'heure où la France semble être prise par un étrange délire collectif à propos de ce fameux geste de la «quenelle» pour lequel l'humoriste Dieudonné fait l'objet de multiples accusations dont celle d'antisémitisme. Comme expliqué plus haut, je ne considère pas Dieudonné comme un soutien politique honorable (et souhaitable) de la cause palestinienne. Je ne sais pas s'il est vraiment antisémite ou s'il est juste devenu otage de ses provocations. Je reconnais qu'il a énormément de talent et je suis encore fan de certains de ses anciens sketchs (celui de « Villetaneuse» avec Elie Semoun ou celui de l'ado des cités dans son premier spectacle en solo). Par contre, une chose est certaine : ses parodies outrancières et certaines de ses alliances, comme celle avec Soral, ne plaident guère pour lui.
 
Pour rédiger ce texte, j'ai visionné sur le net plusieurs prestations récentes du comique. Ce qui me pose problème, c'est l'ambiguïté récurrente de ses propos. Il se dit antisioniste mais dérape souvent vers l'antisémitisme en reprenant les vieux thèmes nauséabonds de la domination juive sur la société française et sur le monde. C'est d'ailleurs là que le bât blesse. Dieudonné est le prétexte idéal dont s'emparent les défenseurs d'Israël, notamment les inféodés aux Likoud, pour discréditer l'antisionisme que revendiquent en France de nombreux soutiens à la cause palestinienne. Pour préciser les choses, car le sujet mérite une totale transparence, je me considère comme antisioniste car opposé politiquement à un mouvement qui nie les droits les plus élémentaires du peuple palestiniens. Par contre, j'estime qu'il est de mon devoir de lutter contre toute forme d'antisémitisme ou de judéophobie. Voilà pourquoi je me sens aucune affinité avec Dieudonné et ses amis.

Je ne sais pas non plus si la quenelle est un salut nazi inversé ou un signe d'insoumission à l'égard du système « mainstream », c'est-à-dire cette cohorte hétéroclite de gens prépondérants qui font l'opinion (politiciens, journalistes de télévision, intellectuels médiatiques,…). Une chose est certaine, la quenelle est une obscénité. J'ai été content de voir que de nombreux sites musulmans ou pro-palestiniens ont pris leurs distances avec cette vulgarité. Certes, c'est une forme de transgression comme quand, par exemple, elle est effectuée en présence d'un politicien comme Manuel Valls. Mais je ne peux pas cautionner le fait qu'elle soit réalisée devant une synagogue ou devant le mémorial de la Shoah à Berlin ou encore moins devant l'école juive attaquée en 2012 par Merah. S'il faut se révolter contre le système, il y a d'autres moyens, plus propres, de le faire. Pour autant, il me semble que vouloir interdire ce geste relève d'une certaine forme d'hystérie qui ne fera qu'exacerber les (mauvaises) passions autour de cette affaire.
 
Ma position vis-à-vis de Dieudonné ayant été précisée, je tiens à dire que je suis absolument contre l'interdiction de ses spectacles. Qu'il se produise et si, d'aventure il enfreint la loi, il sera poursuivi. De quel droit le priverait-on d'exercer son métier ? Au nom de quelle loi préventive ? Et quid de la sacro-sainte liberté d'expression ? N'est-ce pas elle qui est invoquée à chaque fois que les musulmans de France se sentent insultés ? Ou bien alors, il faudrait clarifier les choses et que le gouvernement français précise officiellement que la liberté d'expression ne concerne pas tout le monde et que sa défense n'est pas absolue mais bien variable selon les circonstances, les sujets, les présumés contrevenants et les offensés. Que l'on nous dise clairement que l'on peut se moquer sans crainte du génocide rwandais, comme vient de le faire Canal plus, mais que l'on peut être traîné devant les tribunaux pour un signe de quenelle. En réalité, les indignations et les agitations matamoresques du gouvernement français à propos de Dieudonné ne méritent que peu de considération car j'aurais aimé voir la même fermeté concernant Canal+ et son sketch à l'humour crasseux. Là, ce fut silence radio. Peut-être aurait-il fallu que l'un des acteurs de cette scénette pitoyable fasse le geste de la quenelle pour que le Paris bien-pensant se mette à trépigner.

Par ailleurs, je ne suis pas naïf et je vois bien que toute cette polémique va au-delà du cas Dieudonné. Faire taire ce dernier (à supposer que l'on y arrive concrètement) n'est qu'une première étape pour de nombreuses personnes et organisations qui font de la défense d'Israël leur cause prioritaire. En effet, leur ligne de mire va bien au-delà du seul humoriste. Dans les sommations adressées au gouvernement socialiste, figurent d'autres objectifs comme par exemple l'exercice d'un contrôle plus accru sur internet sans oublier le maintien de la criminalisation des appels au boycottage d'Israël ou des produits en provenance des colonies (toutes illégales, faut-il le rappeler) installées en Cisjordanie. De même, entend-on, non pas des suppliques mais de vigoureuses injonctions à légiférer pour rendre hors-la-loi le fait de se dire antisioniste. On le voit, l'affaire Dieudonné n'est que la face apparente d'un bras de fer et d'une bataille politique qui ne disent pas leurs noms.

(*) La Shoah et les faux amis des Palestiniens, 14 décembre 2006. Texte repris par le site Oumma.com, le 19 décembre 2006.

P.S qui n'a rien à voir avec ce qui précède mais qui est tout de même aussi important sinon plus : Bonne et heureuse année aux lectrices et lecteurs de cette chronique. Puisse 2014 nous faire oublier 2013…

In : Le Quotidien d’Oran samedi 04 janvier 2014
 -------------------------