Rechercher dans ce blog

dimanche, juillet 20, 2014

442_ 5° FESTIVAL DE POESIE DE SETE

video 
Sète_ Festival Poésie- Sa 19 07 2014_ Norbert Bugeja_ Malte



Depuis vendredi 18 et jusqu’au 26 juillet 2014 la ville de Sète, la ville de Georges Brassens (1921_1981)
 
-->  
-->










abrite la 5° édition du festival de poésie contemporaine « Voix Vives, de méditerranée en méditerranée ».  
video 
Sète_ Festival Poésie- Sa 19 07 2014_ Dani Orviz_ Espagne


Alors que sur une plage de Gaza des enfants sont pris pour cible, assassinés par « Tsahal » (comme aiment à dire avec affection les médias français aux ordre), 
  
Un poème spontané, collé sur un mur à proximité de "la palce des Livres"

alors que la ville croule sous les bombes israéliennes, que le monde courbe honteusement l’échine, le poète tente avec ce qu’il a de plus cher, les mots de « rendre le monde habitable »



 650 rendez-vous figurent au programme avec la présence de plus de cent poètes du monde de la Méditerranée. Les plateaux ont été posés autour de la Grande rue Haute, de la rue Villaret Joyeuse, de la place du Pouffre…

Parmi les poètes que j’ai entendus (devant un public parsemé, dommage) il y avait Miloud Hakim et Hamid Tibouchi d’Algérie_ Dominique Massaut de Belgique_ Dani Ortiz d’Espagne_ Theoni Kotini de Grèce_ Bassem Al Meraiby et Salah Faik d’Irak_ 
video
Sète_ Festival Poésie- Sa 19 07 2014_ Salah Faik_ Irak


Nasreddin Elgadi et Farag Alarabi de Libye_ Salah Boussrif du Maroc_ Mico Cvijetic de Serbie.



J’ai (pardonnez-moi) ajouté à ces poésies internationales quelques-uns de mes propres textes…
Le festival continue donc jusqu'au 26 juillet. 

 
-->

Vanité



Les mythes combinés et encensés

Par des derviches escamoteurs

Inféodés au mensonge

Imprègnent notre réalité

Sans autre forme de procès.

Ils aggravent les sillons de nos illusions

Nous empêchent d’escalader nos Everest

Pour mettre à nu leurs turpitudes

Et nôtre indignité.

Nos vérités ont largué les amarres

Nous ont abandonnés.

Au-delà de la ligne d’horizon

Aux confins de notre humanité

Elles pointent la profondeur de nos vanités

Erigées en mode de vie.



A. Hanifi
A Sète le 19 Juillet 2014

-->
 __________________


L’ailleurs et l’ici



Lorsque mon regard brillera au-delà de ma lucarne

Lorsque mon ouïe s’étendra au-delà de ma muraille

Lorsque ma main s’offrira à l’horizon

Lorsque ma porte sera déverrouillée

Lorsque le sel de mon humeur

Tolèrera la douceur de l’ailleurs

Alors l’ailleurs et l’ici

Les montagnes et les océans

Les confins et les nombrils du monde

Se confondront dans une chaleureuse étreinte

A. Hanifi
Marseille Juillet 2014
 __________________

-->
Tourment



Je crains mes cruels rêves

Engluée dans mon délire

Leur folle injonction perdure

Il me faut suivre leur ordre



Faut-ils qu’ils se soulèvent

Que la lumière se retire

Et qu’éclate à leur bordure

En mon âme le désordre



Sous l’inflexible glaive

Il me faudra bien choisir

Sous leurs abjectes procédures

Abdiquer ou les tordre                  


A. Hanifi
Avril 2014

 __________________

-->
Dualité



L’homme qui n’a pas

Au moins une fois dans sa vie

Froissé le voile qui comprime ses turpitudes

N’a pas perforé, lézardé, entrouvert

L’enveloppe

Sous quoi se terre l’obscénité

Tellement humaine

Pour que, le temps d’une respiration,

De deux,

Il éructe quelque abjection

Nécessaire parfois

Pour dire non

Ne pas avancer

Bouche fermée

Echine courbée

Parce que les bons mots, la bienséance

Ou l’intelligence

Sont par l’adversité

Proscrits en certaines circonstances

Cet homme est-il fait de ses semblables ?



A. Hanifi
Marseille, mai 2014

 -----------------------------