Rechercher dans ce blog

mardi, décembre 30, 2014

459_ Fin d'année

-->
Nous y voilà. 2014 s’apprête à nous quitter à son tour. Une autre année se prépare à s’ajouter aux précédentes. A nous vieillir un peu plus. Nous avons l’habitude. Le temps de Noël et du Mouloud réunis est à la neige, glacial. La semaine dernière nous tentions une pensée pour les dizaines de milliers de victimes (230.000) du Tsunami de l’Océan indien le 26 décembre 2004. Avant-hier un avion de la compagnie Airasia a disparu en mer. Encore un.

Le pitre vichyste, « le gourou des temps qui puent » Eric Zemmour fait de moins en moins rire. Viré de I-Télé (est-ce une bonne réponse ?), mais soutenu par de larges franges de la société française malades et, comme lui, abreuvées de haine. Des hommes et des femmes qui ont peur d’eux-mêmes, de leur miroir, de leur conscience, du changement, de leur responsabilité… Là je pastiche Sartre, repris par le magnifique Plenel dans « Pour les musulmans ». Ce magnifique petit livre est un « J’accuse ! » de notre temps, à lire absolument.

Imaginez un instant, un seulement, que Zemmour n’est pas Zemmour mais par exemple Tariq Ramadan. Puis imaginez un instant, un seul, que les mis à l’index ne sont pas Les musulmans, mais Les juifs… La France (officielle et médiatique) se serait mise dans tous ses états ! Mais… Mais…



En Algérie aussi l’année s’achève. Sur la question de la liberté d’expression. Pour ou contre Kamel, pour ou contre un individu qui demande à exécuter le chroniqueur-écrivain et qui récidive en frappant d’apostasie tous les Algériens qui réveillonneraient le 31... Le Boudjedra, toujours aussi Stal (stalinien) vieillit mal et choisit le camp de l’aigreur et du déshonneur. Des journaux, en mal de trésorerie, tentent vainement de remuer le passé qui ne passe pas tout à fait : Boussouf, ses ordres d’assassiner… font revenir Saadi et Boukrouh… Et brassent beaucoup de chiens et de chats écrasés…



Sur la Toile Facebook ronronne, miroir mouvant. Les posts se suivent à un rythme légèrement plus lent, mais souvent enguirlandés d’œillères. Les échanges y sont rares ou sommaires et j’y participe…



Sur ce, je vous souhaite à tous une très bonne fin d’an (en attendant le prochain) avec ces beaux mots d’Oscar Wilde « Il ne faut pas chercher à rajouter des années à sa vie, mais plutôt de rajouter de la vie à ses années » (in Le Portrait de Dorian Gray)
video 
Vive la Poulice (au second degré please) _ Merci Adlène Malek...


Ajouter de la vie comme le fait cette policière algérienne. A sa façon, elle prend les choses du bon côté… N’est-elle pas préférable aux intolérants de tous bords ?

---------------------

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire